SYMEL : Syndicat Mixte Espace Littoraux de la Manche
Carte du littoral
La Manche : Syndicat Mixte Espace Littoraux de la Manche

Rechercher

Newsletter

L'archipel de Chausey

les iles chausey

Des îles et des îlots pour une part protégés, mais un espace marin sous
pression.


Situées à 17 km au large de la côte sud-ouest du département de la Manche, les îles Chausey forment un archipel d’environ 5 000 hectares où 53 îles et îlots de granite comptabilisent 66 hectares de terres émergées. L’’île principale, Grande Ile, culmine à 25 mètres. En fonction de l’amplitude
des marées, les plus importantes d’Europe avec 14 mètres de marnage, plus de 300 îlots prolongés par des tombolos peuvent être dénombrés à marée basse. Cet archipel se présente sous la forme d’une ellipse d’environ 12
kilomètres de longueur d’ouest en est et sur 5 kilomètres au plus large du nord au sud.

La Société Civile Immobilière des Iles Chausey (SCI), fondée en 1919, est propriétaire de la majeure partie de la Grande Ile et des îlots de
l’archipel (59,7 ha).



Le Conservatoire du littoral, s’il n’est propriétaire que de 6 ha sur la Grande Ile s’est vu confié en mars 2007 la gestion pour le compte de l’Etat du domaine public maritime de l’archipel ( 5 000 ha). Le SyMEL y a alors déployé une équipe de gardes littoraux doté d’un bateau, le Zostère, afin d’assurer les missions de gestion de ce patrimoine marin exceptionnel.

bateau

 


 


Chausey aux multiples visages
Un contexte insulaire présentant un intérêt patrimonial de premier ordre au plan régional et européen.Pour la protection de l’avifaune, la gestion des terres émergées fait l’objet d’une convention tripartite entre la SCI, l’Office National de la
Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) et le Groupe Ornithologique Normand (GONm). Le SyMEL intervient sur le site en tant que gestionnaire des
terrains du Conservatoire du littoral dans le département de la Manche.L’archipel de Chausey est constitué d’une mosaïque de milieux terrestres
et marins d’une richesse biologique remarquable que rappellent les inventaires ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et
Floristique).

Les milieux terrestres
Les habitats du cordon dunaire, et dans une moindre mesure arrière-dunaire, connaissent une exposition constante aux risques dus à la
fréquentation (piétinement, déchaussement, érosion). Le milieu est également à préserver d’une évolution naturelle qui ferait disparaître cet
habitat prioritaire. L’habitat de landes sèches à sub-sèches nord-atlantiques est présent sous la forme de stations relictuelles, en voie de vieillissement.
On peut également noter l’existence de belles stations de pelouses aérohalines. Les îlots sont marqués par la présence de falaises avec
végétation des côtes atlantiques et baltiques. Cet habitat connaît une variation floristique et physionomique importante, depuis les falaises les
plus exposées, les fissures et les corniches sur les pentes plus escarpées jusqu’aux pelouses fermées sur la partie supérieure des falaises, sommets et replats où le sol est plus profond.


 


 

La valeur ornithologique du site n'est plus à demontrer
La valeur ornithologique du site n’est plus à démontrer : Goéland argenté , Goéland brun, Goéland marin ,
Grand Cormoran , Cormoran huppé , Tadorne de Belon , Huîtrier-pie et Sterne nichent dans l’archipel.
En outre, les Fous de Bassan , Pingouins torda Alca torda et autres Guillemots de Troïl Uria aalge fréquentent assidûment les alentours de l’archipel.
Enfin, on rencontre des espèces patrimoniales floristiques particulièrement intéressantes comme l’Oeillet de France (protection nationale), le Géranium sanguin (protection régionale), la Garance voyageuse (protection régionale), et l’Oseille des rochers Rumex (protection
européenne) (notée).

cormoran

 


 

Les milieux marins

L’archipel de Chausey est caractérisé par une très grande diversité des habitats marins, liée à la variété des substrats (sables, vases, récifs),
leur étendue et leur dynamique hydro-sédimentaire.
Exposés aux modes de pêche amateur et professionnelle, ces milieux connaissent une forte vulnérabilité. La conservation à long terme des
habitats de type bancs de sable doit être quantifiée et qualifiée compte tenu de la très forte attractivité du site, des modes de pêche susceptibles d’en modifier les peuplements (ratissage, râteaux, dragues), et de l’application de la réglementation.
Les herbiers de zostères, en raison de leur haute production primaire et leur importance pour la reproduction et l’alimentation des espèces
marines, constituent l’espèce emblématique de la richesse et du rôle écologique de l’archipel. Il faut également citer les stations à fucus des vases, les bancs de maërl et les laminaires. En mer, il n’est pas rare de croiser le Grand dauphin , contrairement au Phoque veau-marin et au Phoque gris , beaucoup plus discrets dans l’archipel.

grand dauphin

 

 


 

photo

La fréquentation touristique


Le transport maritime de passagers a pris véritablement son essor à partir des années 60 avec une augmentation sensible de la fréquentation par navettes depuis Granville dans un premier temps, puis à partir de Saint-Malo sur la période estivale. Près de 25 000 passagers faisaient l’aller et le retour en 1967, tandis qu’ils sont plus de 70 000 aujourd’hui à fréquenter l’archipel, au mois d’août principalement. Cette
fréquentation par navettes régulières a presque triplé.
Une offre de visite existe sur place en saison par le biais d’un guide du SyMEL et quelques voiliers « associatifs » qui assurent la découverte de l’archipel en mer. Il faut y ajouter la pratique du kayak de mer, concernant une trentaine d’embarcations.


L’activité de voile sportive et de croisière sur des embarcations diverses (dériveurs, catamarans,
habitables), plus souvent sur des voiliers de 8 à 12 mètres, se pratique régulièrement à l’année avec une forte fréquentation en période printanière et estivale. Le site est apprécié comme destination depuis les côtes pour de courtes périodes de navigation.
L’évolution de la fréquentation se caractérise par une nouvelle tendance, continue et diffuse, qui fait écho à l’évolution d’une pratique forte au
plan national : la fréquentation des îles par voie nautique individuelle. La pratique de la navigation à moteur attire de nouveaux adeptes chaque
année. La cohabitation entre les publics, différents dans leur appréhension de l’archipel, dans leurs attentes et leurs pratiques ne concourent pas naturellement à une utilisation « partagée » du site. Dans la suite des associations professionnelles, la création récente d’associations d’habitants ou de loisir tend à catalyser dans un domaine, les besoins et attentes de ces publics.


 


 

Une gestion complexe


Les gestionnaires actuels assurent, avec la Ville de Granville et les acteurs locaux, la protection du site devant une fréquentation touristique
grandissante. L’intégration du site au réseau européen Natura 2000 doit assurer une gestion pérenne de la biodiversité en tenant compte des
activités économiques et culturelles. Le SyMEL a mis en place à Chausey, avec le soutien de l’Agence de l’Eau et du Conseil général de la Manche, une équipe de deux gardes littoraux, dotés de moyens nautiques lui permettant de desservir l’ensemble de l’archipel.
Les objectifs de gestion du site ont fait l’objet d’une large concertation en 2008 et 2009 et a abouti à l’adoption du plan de gestion du site.
Celui-ci est consultable ici
 

 


Newsflash


Inauguration des accessibilités & jalonnements de sécurité du site de Lindbergh ... 

 

à SAINT-LO-D'OURVILLE, EN PARTENARIAT avec le Conservatoire du littoral, le SyMEL, le Servie Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) et la Commune de SAINT-LO D'OURVILLE, UN PLAN D’INTERVENTION SÉCURITÉ a été réalisé....

Lire la suite...

 


Le SyMEL propose 3 magnifiques livrets dédiés à la richesse floristique de sites naturels protégés de la Hague

 

réalisés grâce à la participation des enfants de plusieurs écoles du secteur de la Hague, à l'implication des enseignants et aux compétences du gardes du littoral, du graphiste. Découvrez-les ! 

 

 

 

 

Lire la suite...


Archipel de Chausey : le bilan du nettoyage du sound, et l'arrivée d'un service civique volontaire...

 

Dans le cadre de leurs missions de préservation du domaine public maritime de l'archipel, intervention du Conservatoire du littoral et du SyMEL pour une nouvelle opération de nettoyage du Sound, ...

 

Le programme Plaisance Durable Chausey, lancé par le Conservatoire du littoral avec l’Association des Plaisanciers de Hérel (APH), prend cet été une nouvelle dimension avec l’arrivée d’un service civique,...

 

 

Lire la suite...