SYMEL : Syndicat Mixte Espace Littoraux de la Manche
Carte du littoral
La Manche : Syndicat Mixte Espace Littoraux de la Manche

Rechercher

Newsletter

Côte Nord de la Hague

Le paysage du nord de la presqu’île de la Hague se caractérise par une plaine littorale morcelée en une mosaïque de petites parcelles séparées les unes des autres par un réseau de dizaines de kilomètres de murets de pierres sèches. Ces murets furent érigés pour la plupart au cours du XIXe siècle afin de contenir le bétail et de le protéger des vents, mais aussi de matérialiser les propriétés. Ces murets sont bien souvent les seuls à se tenir debout dans la plaine. En effet, la vigueur et la régularité des vents, alliées au sel des embruns, sculptent la végétation, en pliant et en déformant les quelques aubépines qui tentent vainement de se dresser.

Un paysage façonné par l'homme
Les parcelles de la plaine littorale sont depuis longtemps considérées comme de bonnes terres à usage agricole. Les deux tiers de ces parcelles se constituent de prairies pour le pâturage ou pour la fauche, le tiers restant est en cultures diverses.
Les murets maçonnés en pierres sèches, c’est-à-dire sans liant, constituent un dédale de galeries, de passages et de cavités qui offrent le gîte à la faune de la plaine littorale du nord de la Hague.
De nombreux petits mammifères, telle la Musaraigne couronnée, utilisent les anfractuosités pour s’abriter et pour chasser les insectes, les escargots et les vers qui abondent dans les murets. Ces petits mammifères sont, à leur tour, la proie des belettes et des hermines. Les batraciens utilisent les murets pour hiberner en attendant la saison de reproduction (hiver - printemps), époque à laquelle ils rejoignent les mares, creusées jadis dans les parcelles pour l’abreuvement du bétail, afin d’y déposer leurs œufs. On peut ainsi observer la Salamandre tachetée, le Triton alpestre et la Grenouille verte qui y sont communs.

 

 

Newsflash


Inauguration des accessibilités & jalonnements de sécurité du site de Lindbergh ... 

 

à SAINT-LO-D'OURVILLE, EN PARTENARIAT avec le Conservatoire du littoral, le SyMEL, le Servie Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) et la Commune de SAINT-LO D'OURVILLE, UN PLAN D’INTERVENTION SÉCURITÉ a été réalisé....

Lire la suite...

 


Le SyMEL propose 3 magnifiques livrets dédiés à la richesse floristique de sites naturels protégés de la Hague

 

réalisés grâce à la participation des enfants de plusieurs écoles du secteur de la Hague, à l'implication des enseignants et aux compétences du gardes du littoral, du graphiste. Découvrez-les ! 

 

 

 

 

Lire la suite...


Archipel de Chausey : le bilan du nettoyage du sound, et l'arrivée d'un service civique volontaire...

 

Dans le cadre de leurs missions de préservation du domaine public maritime de l'archipel, intervention du Conservatoire du littoral et du SyMEL pour une nouvelle opération de nettoyage du Sound, ...

 

Le programme Plaisance Durable Chausey, lancé par le Conservatoire du littoral avec l’Association des Plaisanciers de Hérel (APH), prend cet été une nouvelle dimension avec l’arrivée d’un service civique,...

 

 

Lire la suite...