Imprimer

 

Accueil de Idir Alliche, garde du Littoral à Saint Pierre et Miquelon

Depuis 2009, les dunes d'Hatainville sont jumelées avec l'Isthme de Miquelon Langlade à Saint Pierre et Miquelon.


En 2008, l'antenne du Conservatoire du Littoral à Saint Pierre et Miquelon avait contacté le SyMEL en vue de bénéficier de l'expérience acquise par notre établissement depuis près de 30 ans en matière de gestion et de protection des massifs dunaires en collaboration avec la délégation régionale du Conservatoire. Ce n'est pas tant sur le paysage  que les sites se ressemblent car les buttereaux comme on les appelle là bas sont moins étendus que nos mielles. Mais avec des usages et des problématiques similaires (chasse, pâturage de chevaux, érosion...), des questions se posent actuellement pour les habitants de Saint Pierre et Miquelon avec l'intervention du Conservatoire du Littoral. Ce fut d'ailleurs le cas à l'époque avec les premières acquisitions sur Hatainville avec la peur "de voir fleurir les interdits".

Ainsi pour démontrer que la préservation rime avec conciliation des usages, qu'elle permet un accès à tous à un littoral préservé, et qu'elle se fait en concertation en réunissant des représentants d'usagers au sein d'un comité de gestion, un jumelage technique qui associe les partenaires locaux (élus, chasseurs, agriculteurs...) s'est mis en place. Dès 1979, cette démarche de concertation avait été initiée localement car il faut aussi reconnaître que si aujourd'hui la gestion courante semble rôdée, il n'en a pas été toujours ainsi.


Employé par la commune de Miquelon, et arrivé en poste au 1er décembre 2010, Idir Alliche, garde du littoral sur l'isthme a été accueilli, dans le cadre d'un compagnonnage du 14 au 24 mars dernier, par Yann Mouchel garde sur la Côte des Iles depuis 2002, pour rencontrer les acteurs de la gestion du site et participer aux différentes missions menées sur le territoire. Le compagnonnage permet des immersions professionnelles des gardes d'Outre-mer au sein de structures métropolitaines également gestionnaires des terrains du Conservatoire du Littoral et inversement.

Au programme de ces quinze jours bien remplis et très enrichissants : rencontre des partenaires (élus, sociétés de chasse notamment...), participation a des chantiers d'aménagement de sentiers, de restauration de dunes, au groupe de travail "interprétation du site", à un comité de gestion, à des sorties nocturnes. Dans le cadre de ce compagnonnage, le garde de la Côte des Iles se rendra sur l'Isthme à la fin de l'été, et la poursuite du jumelage avec des échanges entre partenaires est envisagée. Un grand merci à ceux et celles qui ont contribué à cet accueil chaleureux !. Ces échanges ont montré qu'en discutant, même si parfois les points de vue peuvent diverger, il est possible de converger vers une protection collective d'un site naturel emblématique comme celui des dunes d'Hatainville.