photo

La fréquentation touristique


Le transport maritime de passagers a pris véritablement son essor à partir des années 60 avec une augmentation sensible de la fréquentation par navettes depuis Granville dans un premier temps, puis à partir de Saint-Malo sur la période estivale. Près de 25 000 passagers faisaient l’aller et le retour en 1967, tandis qu’ils sont plus de 70 000 aujourd’hui à fréquenter l’archipel, au mois d’août principalement. Cette
fréquentation par navettes régulières a presque triplé.
Une offre de visite existe sur place en saison par le biais d’un guide du SyMEL et quelques voiliers « associatifs » qui assurent la découverte de l’archipel en mer. Il faut y ajouter la pratique du kayak de mer, concernant une trentaine d’embarcations.


L’activité de voile sportive et de croisière sur des embarcations diverses (dériveurs, catamarans,
habitables), plus souvent sur des voiliers de 8 à 12 mètres, se pratique régulièrement à l’année avec une forte fréquentation en période printanière et estivale. Le site est apprécié comme destination depuis les côtes pour de courtes périodes de navigation.
L’évolution de la fréquentation se caractérise par une nouvelle tendance, continue et diffuse, qui fait écho à l’évolution d’une pratique forte au
plan national : la fréquentation des îles par voie nautique individuelle. La pratique de la navigation à moteur attire de nouveaux adeptes chaque
année. La cohabitation entre les publics, différents dans leur appréhension de l’archipel, dans leurs attentes et leurs pratiques ne concourent pas naturellement à une utilisation « partagée » du site. Dans la suite des associations professionnelles, la création récente d’associations d’habitants ou de loisir tend à catalyser dans un domaine, les besoins et attentes de ces publics.