Imprimer

Le Havre de Surville


C’est à Surville que le Conservatoire du littoral a procédé à sa toute première acquisition dans le département de la Manche en 1976. Depuis le site s’est étendu de part et d’autres du havre de Surville, sur les communes de Saint-Rémy-des-Landes, de Surville et de Glatigny. Il est à présent inclus dans le périmètre du site Natura « Littoral ouest du Cotentin, de Saint-Germain-sur-Ay au Rozel ».
Les dunes, qui s’étendent assez profondément à l’intérieur du pays, ont été relativement bien épargnées par l’urbanisation et la culture maraîchères. Certaines parcelles cultivées, acquises par le Conservatoire du littoral ont d’ores et déjà fait l’objet d’une reconversion en prairie naturelle.


Le site se caractérise par un réseau particulièrement dense de mares abreuvoir propices à la reproduction des amphibiens : triton crêté, triton marbré, salamandre, pélodyte ponctué, crapaud calamite, crapaud accoucheur, rainette verte.
C’est au bord d’une de ces mares qu’à été découverte une station de liparis de Loësel, une espèce d’orchidée particulièrement rare qu’on pensait disparue de Basse-Normandie.