Le site se caractérise par la richesse et la diversité de sa flore (près de 500 espèces) plus que par la présence d’espèce rares. Signalons tout de même la présence de l’hutchinsie couchée et de la frankénie à la limite supérieure du pré-salé, de la laîche luisante dans la partie nord, et d’un grand nombre d’espèces calcicoles telles que les orchidées : orchis pyramidal, orchis bouc, ophrys abeille, ophrys araignée.
L’intérêt ornithologique du site est lié à sa position sur un axe particulièrement important de migration des oiseaux d’eau et terrestre (plus de 200 espèces observées). Le site constitue pour de nombreuses espèces un lieu d’escale migratoire ou un lieu d’hivernage, notamment pour les anatidés et les limicoles.


Le site est notamment exploité par la bernache cravant, notamment la sous espèce à ventre clair dont les effectifs peuvent atteindre les 800 individus. La quasi-totalité de cette sous-espèce, probablement originaire d’Amérique du nord, hiverne sur la côte ouest du Cotentin.
Cinq espèces de limicoles sont particulièrement nombreuses en hiver : le pluvier argenté, le bécasseau variable, la barge rousse, le courlis cendré et l’huitrier pie.
L’ensemble des prairies humides situées au nord est du site présente une belle diversité d’amphibiens avec 13 des 16 espèces présentes en Basse-Normandie, dont le triton crêté, le triton marbré, le crapaud accoucheur, le pélodyte ponctué, la rainette arboricole.