Conservation des dépressions humides arrières
Les dépressions humides arrières dunaires font l’objet d’un programme de restauration depuis 1997. Expérimental dans un premier temps, les enseignements tirés des suivis mis en place suite aux chantiers de restauration par différentes techniques comme le débroussaillage, la fauche, l’étrépage ou le décapage ont permis d’engager des travaux sur de plus grandes surfaces notamment dans le cadre de Natura 2000 afin de conserver l’intérêt biologique de ces zones humides alcalines. Suite au débroussaillage, le pâturage permet d’assurer l’entretien dans une certaine mesure. Les années humides permettent également de limiter la repousse des ligneux, mais depuis 3 ans les hivers sont déficitaires en eau. Un suivi piézométrique a été mis en place sur le site depuis 1997. Un réseau de mares va être progressivement créé afin d’assurer la conservation des amphibiens.

Conserver la dynamique éolienne
De part son étendue et son caractère sauvage, une gestion différenciée est menée sur les zones d’érosions. Elle est majoritairement passive et concerne le front de mer et les zones de déflation comme les caoudeyres. Le piétinement de certains secteurs permet associé à la dynamique éolienne de rajeunir le milieu et conserver une dynamique éolienne créatrice de milieux pionniers car le site est aujourd’hui quasiment stabilisé. Une gestion opportuniste est également menée avec les travaux de décapage qui peuvent engendre une reprise de la dynamique éolienne ; le décapage pour la création de couloirs de déflation est également envisagée. Laisser évoluer naturellement le milieu est une source de diversification des habitats et certaines formes d’érosion peuvent aboutir à la création de dépression humide secondaire, dont la création naturelle est actuellement très rare sur la Côte Ouest du Cotentin.

Différents sentiers sont aménagés et permettent de canaliser le public. Un plan d’interprétation en lien avec le cap de Carteret est actuellement en cours pour améliorer la découverte, la mise en valeur du site et la préservation des habitats.