La formation des dunes :
Au cours de la dernière grande transgression marine, la mer et le vent ont lentement accumulé du sable issu de la plaine littorale contre la falaise morte qui s’étendait de Vauville à Vasteville, ensevelissant en même temps une zone humide située en aval de la falaise. Les vents dominants d’Ouest ont ensuite modelé la dune que la végétation a progressivement figé.
La faune et la flore :
Les inventaires ont établi l’importance et l’intérêt du patrimoine des dunes de Biville. Le site regroupe la succession végétale caractéristique complète des dunes atlantiques (laisse de mer et haut de plage, dune embryonnaire, dune blanche ou mobile et dune grise ou fixée). S’y associe un réseau de mares temporaires dites « pannes humides » favorables à la reproduction de batraciens et à une végétation spécifique.