La faune et la flore
Sur Hatainville, l’intérêt floristique du site est indéniable de part la diversité et la qualité des habitats naturels. 370 espèces végétales sont recensées dont 53 sont considérées comme patrimoniales. Sept espèces sont protégées au niveau national et deux au niveau régional. Les espèces les plus rares se trouvent dans les dépressions humides arrières dunaires que l’on trouve principalement sur la partie nord avec la très rare Ache rampante Apium repens récemment découverte, la gentiane amère Gentianella amarella la littorelle à une fleur Littorella uniflora, la Sagine noueuse Sagina nodosa... On peut également y découvrir un certain nombre d’orchidées comme les Ophrys abeille Ophrys apifera ou araignée Ophrys sphegodes... Les mares permanentes et temporaires sont propices aux invertébrés aquatiques et aux amphibiens. Pour ces derniers qui trouvent ici un habitat de prédilection, douze espèces y sont recensées : triton crêté, le triton alpestre, crapaud accoucheur ou encore le crapaud calamite....

L’intérêt ornithologique est plus limité, mais on notera toutefois la présence du traquet motteux en période migratoire, du gravelot à collier interrompu et du grand gravelot nicheurs réguliers du haut de plage ou encore du bruant zizi qui niche en périphérie du site dans les dunes embocagées. Enfin la fauvette pitchou, nicheuse sur le Cap de Carteret fréquente assidument les dunes depuis quelques années sans avoir encore été prouvée nicheuse dans les fourrés dunaires.