La richesse du patrimoine historique et culturel


Une des particularités petit patrimoine bâti du Cap de Carteret est sans aucuns doutes ses murets liés à l’activité pastorale. Ils ont été édifiés à la fin du XVIIIème ou au début du XIXème siècle. Ils ont une architecture caractéristique avec leurs pierres levées sur leur sommet.
Lieu privilégié pour la surveillance et la sécurisation du littoral, si le Cap est doté d’un phare depuis 1839, on trouve nichée au pied du Nez de Carteret en contrebas du sentier des Douaniers, une batterie militaire du XVIIème siècle reconvertie à une époque en bergerie...
Au pied du Cap se trouve l’ancien lieu de culte de Carteret, la Vieille Eglise construite aux XIIème siècle, ainsi que la fontaine miraculeuse de Saint Germain et son lavoir récemment redécouvert....
Les douaniers ont longtemps arpenté les falaises du Cap et on y trouve tout une série de vestiges discrets de leur occupation
 


Les habitats naturels Plusieurs habitats ont pu être distingués. Pour les falaises, il s’agit de falaises avec végétation des côtes atlantiques et baltiques (Code Natura 2000 : 1230) et les landes sèches (Code Natura 2000 : 4030). Les fourrés ont été caractérisés en fourrés subméditerranéens et tempérés ((Code natura 2000 : 51).
Enfin, le plateau agricole a pu être caractérisé par une prairie de fauche artificielle sur sol sableux ; son entretien est assuré par un agriculteur qui jusque dans les années 70 mettait ses moutons à pâturer.