Une lande parmi les landes


Les landes de Lessay

Elles prennent place dans un bassin issu de l’accumulation des sables et  roches du Massif Armoricain (érosion). Le bassin est composé de sables, argiles et de grès (sables compactés par leur propre accumulation, il s’agit d’une roche sédimentaire). A l’époque (2,4 à 1,8 millions
d’années), la rivière Ay se jette en baie des Veys. Un mouvement de plaque tectonique va changer la donne et projeter l’Ay sur la côte Ouest du Cotentin. Dans le même temps, le bassin sédimentaire des landes de Lessay va se trouver surélevé et va permettre la création des sols des landes de
Lessay. Sur ces sols pauvres, dépourvus de calcaire, vont naître des forêts primaires, composées essentiellement de chênes.


A partir de l’an mille avant notre ère, les hommes vont commencer à déboiser leur environnement afin d’accroître les terres favorables à l’élevage et
l’agriculture.
L’exploitation continue de ces terres va favoriser une végétation composée d’arbres minuscules (les chamaephytes : bruyères et ajoncs), c’est la
naissance des landes de Lessay. Au moyen âge, les landes de Lessay ont une
superficie d’environ 10 000 hectares.