Les Polders de Brévands



Le site de la Pointe de Brévands est constitué de 5 polders créés à la fin du XIXème siècle : le polder de St Clément (1866), le polder du Carmel (1871), le polder de Ste Marguerite (1879), le polder du Rouf (1879/1880) et le polder du petit St André (1905). Ces polders, d’une contenance totale de 184 ha, ont été acquis par le Conservatoire du littoral en 1987. Le site constitue une zone d’intérêt écologique majeur du parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin et s’intègre dans le périmètre du site Natura 2000 « Baie des Veys/marais du Cotentin et du Bessin ». Quatre polders sont classés en réserve interministérielle de chasse depuis 1988.


La Pointe de Brévands est située dans la baie des Veys, connue et exploitée pour ses gisements de coques, entre l’estuaire de la Taute et de la Douve à l’ouest, et l’estuaire de la Vire et de l’Aure à l’est. De part et d’autre de la Pointe s’étendent de vastes étendues de slikke (vase salée) et de schorre (pré salé). Le site, d’une altitude moyenne de 2,3 m, est constitué de prairies humides, de mares et de canaux qui abritent une flore et une faune variée. Les milieux aquatiques représentent 20 % de la surface du site. Un réseau hydraulique assez complexe permet de collecter et d’évacuer sur l’estran des eaux provenant de polders voisins. La gestion des niveaux d’eau doit permettre d’isoler hydrauliquement le site tout en maintenant une bonne évacuation des eaux excédentaires provenant de la périphérie.