Les bois , présentation générale

Le taux de boisement du département de la Manche pour la période centrée sur l'année 1996 (résultats des derniers inventaires) est le plus faible de notre pays soit 4,4%, le taux moyen pour la France étant de 27,1%. Cette relative pauvreté en boisements "en plein" est à relativiser au regard de la densité de haies bocagères que le département présente encore, et cette "forêt linéaire" créée par l'Homme présente elle aussi des caractéristiques écologiques et fonctionnelles de tout premier plan.
Les bois gérés par le SyMEL, par leur taille et leur localisation, recouvrent des réalités différentes quant à la richesse du milieu forestier et la nature et l'importance des activités sylvicoles qui s'y déroulent. Ainsi, taillis de châtaigniers et de chênes sur les buttes de schistes et de grès du nord Cotentin, landes boisées où domine le pin maritime autour de Lessay, bois humides des vallées du sud de la Manche abritent autant de cortèges d'espèces animales et végétales différentes.

 

 

Ces milieux naturels présentent de multiples
intérêts :

Ecologique, en abritant une flore et faune souvent remarquables.
Paysager, en créant des coupures vertes au sein de paysages peu boisés.
Récréatif, comme espaces de détentes et de loisirs pour la population manchoise.
Le SyMEL, en partenariat avec l'ONF pour la gestion des bois et forêts soumises (plus de 25 ha), recherche des modes de gestion sylvicoles favorisant l'expression d'une diversité maximale : maintien de coupes de bois pour des raisons de sécurité (abords de chemins), vieillissement sur pied, maintien des arbres morts, gestion des coupes différenciée en fonction de l'occupation par les chauve-souris, limitation de l'expansion des essences allochtones (pins maritimes), ..
..
 

 Les bois d'ardennes